[RP] On peut aussi ...

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:48

Seayrath Le 8 août 2018 a écrit:Ses mains s'efforçaient d'arrêter le saignement, et quel plaisir de voir enfin une bonne âme lui venir en aide. A la vue de Leony qu'il n'avait jusqu'ici jamais croisé, un très mince sourire nourrit d'espoir perçait le visage froid et tatoué du sang perdu par celle qu'il avait sans le moindre doute, un peu trop brusqué.

Grands Dieux ! Mais qu'avez donc fait ?
C'est vraiment le moment pour venir me casser les couilles à savoir ce que j'ai fait ou non ?!
Est-elle...

Seayrath attrape le linge propre dans un profond soupire pour le nouer autour de la plaie ouverte, tandis que Fanette fit enfin son apparition, malheuresement sans le médecin attendu.

Je ne l'ai pas trouvé Sea, j'ignore où il est, mais j'ai pris quelques baumes, et j'ai aussi de quoi coudre. Je l'ai déjà fait .. enfin là .. je ne sais pas ce qu'il conviendrait de coudre. La peau je pourrais le faire ... je crois ...

Se gardant bien de faire une nouvelle remarque sur l'absence considérable de son Italien dont elle ne savait jamais rien sur l'endroit où il se trouvait, ses mains ensanglantées prenaient congés afin de laisser Fanette dispenser quelques soins essentiels.

- Sea, qu'allons-nous faire si Roman ne vient pas ?
Je... J'en sais rien, bordel.

Prenant soin de dégourdir ses jambes en faisant les cent pas, autour de l'inerte brune et près de la bien maigre Fanette. Il prit alors la première bouteille venue, certainement du Chouchen ou autre bizarrerie Bretonne qu'Amy devait entreposer ici en guise de souvenir. La bouteille ouverte et désormais penché par la fenêtre qui offrait une vue splendide sur les lumières qu'animaient les rues où la quiétude et la sérénité régnaient, le goulot fit rapidement apporté à ses lèvres qui s'abreuvaient de cette liqueur immonde. Tandis que Fanette s'évertuait à sauver la suicidaire, lui soustrayait bon nombre de gorgées à la bouteille qui fut rapidement vidée. Dans de terribles rictus de dégoût qui émanaient d'une part de la sévérité de l'alcool ainsi que de la tragique situation qu'il avait créer, il vit la bouteille elle aussi se marquer du sang encore frais qui lui glissait des mains, comme une piqûre de rappel nécéssaire.

Le regard se perdait sur les rues désertes, et tous les bruits ambiants, à savoir les paroles réconfortantes de Fanette envers Amy n'étaient plus audibles. Ses paupières tombaient puis ce fut le tour de son genou droit, venant frapper le sol en absorbant les 80 kilos de chute. La bouteille tenait encore dans une main fébrile, prête à heurter le sol un étage plus bas au cas où ses doigts ne retiendraient plus le goulot. D'une voix grave mais fortement affaiblie, et dans un dernier espoir.

Roman ..!
[/i]

Quelques longues secondes passèrent, et cet Italien ne viendrait pas pointer le bout de son nez. Amarante allait peut être y rester et cette pensée lui glaçait l’âme, tout était de sa faute, contrairement à ce qu’il lui avait martelé toute cette soirée. La bouteille écrasa le sol, glissant des mains Angevines endormies. Un léger sursaut au bruit, un regard posé sur le corps inerte et blanc comme la mort, enfin un long soupir. Il repris appuie sur ses jambes pour s’échouer à genoux deux mètres plus loin, près de son corps. Il dépose alors la joue contre son ventre, puis tendit le bras afin d’atteindre son visage de ses doigts aussitôt dépliés sur toute la longueur du mortifère visage.

Amy... Reveillez-vous, je vous en conjure...

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:48

Roman. a écrit:- Hé, Medici ! Ta femme est venue chez ton père te chercher, mais tu n'étais pas là, et elle avait l'air affolée.

Roman tourna le visage vers le garçon dégingandé qui venait de lui courir après jusqu'au pied des remparts, où il était occupé à parlementer avec le maréchal-ferrant qui, sous prétexte de prendre soin de sa monture, lui servait d'intermédiaire pour bien des informations. Il avait failli ne pas entendre l'arrivée du gamin, avec le bruit du marteau sur les fers.

- Ha ?! Merci de m'avoir prévenu. Reste donc ici avec mon cheval jusqu'à ce que le maître ait fini ses fers, et ramène-le moi à l'auberge.
- Bien, m'sieur.


Inutile de faire miroiter le pourboire : les gosses des rues savaient fort bien que Roman n'était pas avare de ses piécettes. Il resta donc auprès du maréchal-ferrant tandis que l'Italien se hâtait dans les ruelles de Limoges. Quelques minutes plus tard, il trouvait le mot de Fanette. Qu'avait-il donc pu se passer pour qu'Amarante s'ouvre les veines ?! Pas le temps de rester se poser d'inutiles questions. Il déverrouilla la commode qui contenait son matériel de soin et referma le logis, puis courut jusqu'à chez Amarante. Il en poussa la porte sans ménagement et appela :

- Fanette ?!

Sa voix lui parvint et il courut en sa direction, pour s'arrêter un court instant devant la triste scène qui s'offrait à son regard. Amarante gisait, pâle comme la mort, et souillée de sang. Sans se préoccuper des autres, il évalua en quelques instants les soins déjà prodigués par eux, puis ouvrit sa besace pour s'occuper de la plaie. Il fallait en ôter encore le sang qui en coulait, malgré les éponges et les tissus, pour voir assez clair pour suturer la peau.

- Apportez-moi encore des linges propres. Il faudra aussi lui préparer du bouillon chaud et du pain à y tremper pour lui faire tout de suite reprendre quelques forces.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:49

Fanette a écrit:Elle scrutait le visage de la brune, quand l'Angevin vint à demi s'effondrer sur elle. Elle espéra que le choc ravive un mouvement, même un infime battement de cils, sur le visage trop pâle de la Bretonne, mais rien, hélas, ne paraissait vouloir la tirer des limbes où elle s'était dangereusement enfoncée.
Fanette impuissante appliquait toujours la même constante pression à son poignet. Elle avait déjà usé trois des linges propres qu'elle avait emporté avec elle, et le quatrième se souillait enfin un peu moins vite.
La bassine, posée sur la console près d'une fenêtre était hors de portée. D'une main, elle bouscula légèrement son voisin, dont la haute carcasse alcoolisée, semblait trop engoncée dans ses tourments pour réagir. Et pourtant, elle avait besoin de son aide, ne serait-ce que pour éclairer les gestes qu'elle s'apprêtait à faire.

Mais la voix de son diable résonna dans le hall, un étage au-dessous, et la fauvette se releva, laissant échapper un soupir de soulagement.

- Ici Roman, à l'étage !

Puis, tant pour Amarante que pour Seayrath, à moins que ce fût pour s'en convaincre elle-même, elle ajouta :

- Ça va aller à présent ! Roman est là.


L'Italien s'était approché de la Bretonne et déjà, distribuait les consignes. Elle lui amena le récipient d'eau, le broc, et la petite pile de carrés de draps, soigneusement pliés. Elle saisit ensuite la chandelle, qu'elle approcha au plus près de ses gestes. Il aurait besoin de lumière, mais Amy avait besoin d'un bouillon et la fauvette ne pouvait se partager en deux. Son regard glissa sur Sea, et une nouvelle fois, elle s'efforça de l'atteindre, à travers les vapeurs d'alcool qui embrumait son esprit. L'heure était trop urgente pour se passer de son aide.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:49

Amarante. a écrit:Amy... Reveillez-vous, je vous en conjure...

Seayrath, par pitié, fichez-moi la paix ! Elle aurait pu lui crier cela, mais la voix du barbu était devenue implorante, presque suppliante. Quelque chose de chaud envahissait sa joue tellement froide. Un moment, la panique l'envahit, mais une voix familière la fit se retourner sur son nuage.

Amy ?! Que fais-tu ici ?
Drian ?! Drian, c'est bien toi ?

Un sourire, un vrai, comme Sea aurait aimé en voir sur son visage et pour cause, elle voyait son frère, sa moitié, son jumeau disparu et elle se jeta dans ses bras sans la moindre pudeur, ni retenue. Avec lui, elle était si spontanée.

Tu m'as tant manqué, je ne veux plus te quitter, je veux ...

Que faisait-il ? Pourquoi après avoir déposé un baiser sur le haut de sa tête, il l'éloignait de lui ? Non, elle ne voulait pas ...

Amy, tu ne peux pas rester ici. Il n'est pas encore temps pour toi. Tu dois partir.

Non ! Non, non, non, elle ne voulait pas. Hors de question ! Sa gorge se serra et ses yeux se remplir de larmes. Même son frère la rejetait ? Mais pourquoi ?

Drian, ne me rejette pas, je ne veux pas, je n'ai pas la force ... Je t'en prie garde moi auprès de toi ... S'il te plaît ...

Les deux mains de son ainé de seulement quelques minutes, vinrent se poser sur ses épaules tremblantes et elle leva son visage, sur celui tant aimé.

Amy, je sais que rien n'est facile pour toi, mais pense un peu à ma nièce et tous les enfants qui vivent sous ton toit. Tu ne peux pas, les laisser seuls. Te souviens-tu de ce qu'on a ressenti quand nous avons perdu mère ? Et nous étions déjà des adultes à ce moment-là, alors que Kory, n'est encore qu'une enfant, et même si elle a des rêves d'aventurier des mers avec sa copine Eileen, elle a encore besoin de toi. Tu ne peux pas ! Tu ne dois pas la laisser seule. Je te l'interdis, tu m'entends ?
Catherine aussi n'a plus que toi et tu as déjà oublié que Salomon arrivait dans quelques jours ? Tu as promis à sa mère d'en prendre soin. Et que fais-tu de Lucie et de Mélissandre ? Même si elles sont adultes et n'ont pas vraiment besoin de toi, elles t'aiment !
Amy, tu m'écoutes ?


Pourquoi lui faisait-il ça ? Pourquoi appuyait-il sur le point sensible qui la ferait sûrement réagir ?

Et puis tu sais bien que cet homme n'a pas tout à fait tors.

Alors là, il allait trop loin. Son frère, son propre frère, sa moitié, prenait la défense de Seayrath ? Elle ne voulait pas entendre ça, pas venant de lui. Elle le regarda avec des yeux dont on pouvait lire la complète incompréhension, mais il ne lui laissa pas le temps de répliquer. Ses doigts se refermèrent un peu plus sur ses épaules, la secouant même.

Tu as toujours été trop bavarde. Quel besoin avais-tu, à aller raconter tes petits malheurs ? Et ne me sors pas que tu avais besoin de conseils. Tu es assez intelligente pour savoir ce que tu dois faire ou non ! Tu l'as toujours été, mais tu as perdu confiance en toi lorsque je suis parti. Cet homme ne t'aime pas comme tu voudrais ? Et alors ? Passes à autre chose bon sang ! Ne t'accroche pas à ce que tu ne peux pas avoir ! Tu étais bien plus forte avant et ne va pas me mettre ça sur le dos. J'ai donné ma vie pour toi !

Elle ne le savait pas, mais c'était très difficile pour Drian de lui parler comme ça. Lui qui avait toujours fait en sorte de se plier en quatre pour elle et d'accéder aux moindres de ses caprices. Mais il devait le faire, pour qu'elle comprenne qu'il n'était pas encore temps de le rejoindre. Il se rapprocha cependant d'elle pour l'étreindre encore un peu et elle enfonça son visage dans son cou, respirant son odeur depuis si longtemps oublié, et dans un souffle à peine audible ...

Drian, j'ai peur ... J'ai si peur ...
Je sais mon aimée, mais sache que j'ai toujours été et que je resterais toujours près de toi.

Après un dernier baiser sur son front, il s'évapora, la laissant les bras balan et complètement perdu. Avait-elle rêvé son frère ? Son subconscient, lui jouait-il des tours ? Certainement que oui ... Que devait-elle faire maintenant ? Comment devait-elle s'y prendre ...


    ~~~~~~~~~~



Durant tout le temps qu'elle avait passé avec son frère, elle n'avait rien ressenti de l'agitation qui régnait près de son corps, à part cette chaleur sur son visage, le poids de Seayrath sur son ventre, n'était encore pas ressenti.
Blanche était revenue, complètement essoufflée, en disant qu'elle n'avait pas trouvé de médecin. La petite Catherine s'était mise à pleurer, ne comprenant pas pourquoi il y avait tous ses gens chez elle et Leony qui cherchait toujours les sels.

Roman était enfin arrivé et avait pris les choses en mains, pour le plus grand soulagement de Fanette, mais sûrement aussi de tous les présents et peut-être bien, aussi le sien. Elle avait certes perdu énormément de sang, mais avec l'intervention du médecin, il n'aurait plus le loisir de quitter son corps.
Quand Roman avait demandé du bouillon et du pain, Blanche dit qu'elle s'en occuperait et ne se fit pas prier pour retourner dans ses cuisines et préparer ça. Elle tourna les talons en levant les mains et en invoquant le Seigneur tout-puissant de ne pas rappeler sa Maîtresse auprès de lui. Le fait que Blanche s'occupait du bouillon, enlevait un poids à Fanette, puisque toutes ses émotions en plus de l'alcool, avaient assommé l'Angevin à son côté.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:50

Seayrath a écrit:La triste assemblée se relayait à tour de rôle. L'un préparait ceci, l'autre partait chercher cela, tandis que lui n'avait rien trouvé de mieux à faire que de descendre une bouteille pour s'étendre sur le corps inerte, complètement inutile à la situation. Il s'était finalement ravisé à lâchement baissé les bras pour tendre la chandelle nécessaire au bon déroulement des soins.

Il ne quitta pas le regard du visage d'Amarante, qui semblait quelque peu troublée dans ce sommeil mortel. Quelques rictus, un sourcil qui tremblait, à moins que ce soit l'alcool qui troublait sa propre vision. Dans le doute, il tentait de l'extirpé de l'état latent duquel elle était plongée.

Une claque sur la joue droite, une seconde sur la gauche, et le même manège qui se répétait afin de lui faire reprendre conscience.


Amy ! Allez !


Fanette lui avait bien parlé d'une éventuelle couture rudimentaire nécessaire afin de suturer la plaie ouverte. Mais il n'en s'en souvenait plus, il ne s'acharnerait pas à tenter de réveiller la brune si tel était le cas. Se faire recoudre à vif, n'est pas ce qu'il y a plus de plaisant. L'alcool, la fatigue et les émotions n'aidaient pas à la concentration malgré la détresse de la situation et l'Angevin perpétuait les coups désespérés sur le visage d'Amy...

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:50

Roman. a écrit:[hrp]Edité pour cause de collision de messages avec le voisin du dessus Smile [/hrp]

- Arrêtez de la frapper, vous voyez bien que c'est inutile. Elle remue un peu, donc il suffit de lui laisser le temps de se réveiller. Laissez-la dans les limbes le temps que je fasse les sutures, il n'est vraiment pas utile de la réveiller pour subir cela.

Il repoussa l'homme de côté et s'assit près de la blessée pour commencer à la soigner. Les plaies furent suturées soigneusement, à grand renfort de tissus trempés de sang pour éponger au mieux les fluides. Il acheva ses soins par un cataplasme qui visait à empêcher toute infection de se propager, puis il fit soigneusement un grand bandage pour maintenir l'ensemble. Lorsqu'il se releva, Amarante n'était pas moins pâle que lorsqu'il était arrivé, mais il pouvait raisonnablement penser qu'elle allait vivre.

- J'ai terminé. À présent, il faut qu'elle se repose, qu'elle reste allongée et qu'elle s'économise le moindre geste. Elle doit se nourrir à petites quantités mais souvent, d'aliments faciles à avaler. Facilitez-lui tout cela.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:51

Leony, incarné par Amarante. a écrit:

A peine avait-elle eu le temps de récupérer les sels, que des pleurs s’étaient faits entendre.
En remontant dans le couloir des chambres, Leony découvrit la petite Catherine accrochée à une des balustres qui ornaient l’escalier. Elle sanglotait, effrayée, réveillée en sursaut par tout ce vacarme. Elle la prit dans ses bras, et revint dans la chambre d’Amarante.

Le médecin était arrivé et avait commencé les soins. Elle déposa juste le flacon de sels près de lui.

Tenez Docteur, je ne sais si vous en aurez besoin, mais ……
Sauvez-la, je vous en prie ……


Les derniers mots étaient soufflés d’une voix triste, qui implorait pour la vie de Dame Amarante.

Resserrant l’enfant contre elle, la gouvernante s’éloigna, il était inutile que la petite soit aux premières loges d’un tel spectacle. Un verre de lait chaud et elle essaierait de la faire se rendormir. Elle viendrait aux nouvelles un peu plus tard.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:51

Fanette a écrit:Fanette observait son diable, parfaitement détaché de l'agitation autour, recoudre la plaie. L'Angevin alcoolisé s'était finalement rangé à l'avis agacé de l'Italien et se tenait à présent sagement à leurs côtés, la fine main d'Amarante prisonnière de sa grande pogne. L'odeur désagréable de l'onguent flottait dans l'atmosphère déjà lourde et confinée de la pièce, se mêlant au fumet des nombreuses chandelles, qui maintenaient un semblant de clarté.

Quand Roman se releva, Fanette prit sa place, n'osant affronter le regard fermé de son époux. Elle avait pris soin de rapprocher la bassine et le broc sur la table de nuit. Le bouillon n'était toujours pas remonté des cuisines, alors, très délicatement, la fauvette, d'un linge imbibé d'eau fraîche, nettoyait le visage souillé de la brune, espérant, par la fraîcheur de l'eau, autant que par les mots dont elle accompagnait ses gestes, la ramener à eux.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:52

Amarante. a écrit:
    ... Revenir à la réalité, même si celle-ci était douloureuse ...



Son nuage de douceur, ne mit pas longtemps à s'évaporer après que son frère se soit évanoui. Elle se mit à faire une chute vertigineuse. La douce chaleur sur sa joue se changea en une petite douleur sur chaque joue ... Et une bien piquante au niveau de sa main qui lui arracha un souffle de gémissement. Aussi faible fut-il Seayrath qui était encore tout près avant que Roman ne l'éloignât, il pouvait l'entendre.

Amy ! Allez !

Mais qu'est-ce que c'était que ça ?? Seayrath, prenait-il un malin plaisir à la tourmenter en la giflant maintenant ? Non, mais, elle allait lui arracher les yeux à celui-là ! Bon, ce jour-là n'était pas près d'arriver et il lui faudrait se refaire une santé avant cela, mais elle le pensa vraiment fort ...
Les gifles cessèrent et la chute ralenti un peu sa cadence. La douleur au poignet se calma aussi et elle se sentit apaisée. Une espèce de bourdonnement incompréhensible arriva jusqu'à ses oreilles qui lui firent légèrement froncer ses sourcils. Sous ses paupières encore closes, l'on pouvait aussi voir ses yeux s'agiter, mais ces dernières, étaient bien trop lourde pour qu'elles fussent soulevées.



Il semblait reconnaître la douce voix de Fanette qui lui demandait d'arrêter de lui faire peur. En quoi lui faisait-elle peur ? Faire peur à sa douce filleule ? Mais jamais enfin ... Ce fut dur, mais elle arriva à ouvrir les yeux, juste un tout petit peu. Et ses iris virent le visage de Fanette qui se trouvait non loin et qui lui essuyait le visage.
Un petit souffle, presque inaudible s'échappa de ses lèvres bleues.


Fanette ?

L'effort était trop important, bien trop fatiguant que de garder les yeux ouverts.

Que ... Que s'est-il ... Passé ?

Elle déglutit difficilement tant sa gorge était desséché ... Elle avait du mal à rassembler ses idées dans l'immédiat. Elle avait aussi l'impression qu'une de ses mains était tenu, mais elle n'en était sure ... Elle avait mal un peu partout, surtout dans son bras et elle n'osait pas bouger. De toute façon, elle n'en avait pas physiquement la force. Elle ne savait pas qui se trouvait autour d'elle hormis Seayrath dont elle avait entendu la voix, a moins que ce ne fut son imagination ?

Est-ce ... Est-ce que ... Sea est ... Ici ? Ou ... Je l'ai ... Rêvé ?

Les paupières toujours closes, ils pouvaient tous soupirer de soulagement. Elle était revenue des limbes ... Elle ne se posa pas la question de " l'après ", elle était bien trop épuisé pour cela ...
Blanche arrivera quelques minutes plus tard avec le bouillon ...

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:54

Seayrath a écrit:L'Angevin avait été repoussé par l'Italien comme une sombre merde, pardonnez l'expression. Certes, il n'était clairement pas indispensable, lui et ses gifles incessantes sur le visage presque mort d'Amarante, mais tout de même, il y a des manières !

Adossé à l'angle d'un mur, il attendait sagement que le médecin fasse son oeuvre, puis Amarante semblait reprendre connaissance, douloureusement, certes, mais le principal est qu'elle revenait parmi eux. D'une voix à peine audible, elle s'efforçait de questionner les protagonistes du sauvetage in extremis, mais aucun d'entre-eux ne semblait vraiment relever, pas même lui, face à la faible puissance de l'estropié et de ses mots inaudibles. Voyant qu'elle commençait tout doucement à émerger suite aux linges humides qui caressaient son visage et lui retiraient l'obscène d'un sang séché, presque noir, l'Angevin pris place à côté d'elle, lui tenant la main intacte. Il se retourne vers l'assemblée.


Je vais passer la nuit ici, voir s'il n'y a pas de rechute ou je ne sais quoi... Je ferai ce qu'il faut, vous pouvez retourner à vos occupations, et désolé pour tout cela...

Ce n'est pas qu'il voulait les faire fuir, seulement les multiples discussions avec Fanette lui avaient appris que son époux ne trouvait aucun temps pour elle. Alors les voir ici, tous les deux, ne s'adressant pas même un regard, le peinait fortement. Il aimerait que les deux profitent l'un de l'autre, pour cette rare opportunité qui les rendaient côte à côte, ce soir.

Le regard posé sur Amy, il lui tenait la main, délicatement.


Tout se passera bien, reposez-vous...

Ce n'est certainement pas la compagnie qu'elle aurait souhaité. Mais à défaut de grive, on se coltine Seay, c'est bien connu. Sa cousine avait plié bagage, Fanette et Roman n'allait pas s'éterniser, et il fallait bien que quelqu'un soit auprès d'elle, même si cela devait être, dans un certain sens, son bourreau.

La nuit s'éteignait toujours un peu plus, et le faible éclairage des chandelles offraient un brin de dramatisme supplémentaire à la tragique représentation inaugurée d'une main Angevine, bien malgré elle cependant. Il serrait encore un peu plus les fins et féminins doigts situés dans sa main, comme l'ultime geste de réconfort & de soutient qu'il pouvait offrir. Sa joue plaquée contre son poing, le coude au matelas, lui permettait une dernière fois d'apprécier l'étendue des dégâts, des linges ensanglantés et des vêtements tâchés de ses reproches. Ses paupières s'alourdissaient, mais il veillait à rester conscient afin de venir en aide si besoin en était.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 17:55

Fanette a écrit:Elle avait balbutié ses premiers mots, d'une voix pâle presque éteinte, et pour toute réponse, Fanette s'était penchée vers elle, achevant de nettoyer son visage, avec toute la douceur dont elle savait faire montre.

- Chut Amarante, vous n'avez pas rêvé, mais il vous faut du repos à présent.

Le ton se voulait rassurant et affable. Elle reposa le linge dans le baquet, et s'effaça, pour céder la place à Seayrath. Quand l'Angevin les congédia, elle risqua un mouvement vers son époux. L'Italien, plus arrogant que jamais, l'ignora tout à fait, et se contenta d'un sobre hochement de tête en posant sur l'homme un regard glacial. L'ébauche du sourire aimable qu'il offrit ensuite à la Bretonne puait la convenance, et du reste, dans la pénombre de la pièce, déchirée du seul halo de quelques faibles chandelles, il échappa sans doute à la femme encore trop faible.

Blanche remontait, des volutes parfumées s'échappaient du bol de bouillon posé sur un plateau, avec un épais tranchoir de pain et un verre de vin épicé. Fanette lui proposa son aide, pour retirer à Amarante ses vêtements souillés, pour une chainse de nuit plus confortable. Mais déjà, le Corleone ramassait sa trousse de cuir et tournait les talons, sans s'attarder davantage. La cuisinière refusa poliment, prétextant qu'elle saurait bien trouver l'aide de Léonie. Rapidement, la jeune femme se fit une petite place auprès de sa marraine, serra chaleureusement son épaule en s'efforçant de lui offrir un joli sourire. Un fugace instant, ses yeux, ternis d'inquiétude et de peine, croisèrent le regard noisette, ourlé d'émeraude de Seayrath, et, dans un bruissement de jupons, elle quitta la pièce, pour se glisser dans les pas du Corleone qui n'avait pas jugé opportun de l'attendre.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 18:00

Amarante. a écrit:Revenir à la réalité, n'était pas une cinécure. Elle se sentait tellement, lasse, épuisée. Elle avait même l'impression de ne pas sentir son corps. Bouger sa tête ou même ses orteils, relevait de l'impossible.
Heureusement, la voix de Fanette n'eut aucun mal à se frayer un chemin entre ses oreilles et jusqu'à son cerveau qui ressortait doucement de ses brumes ...


- Chut Amarante, vous n'avez pas rêvé, mais il vous faut du repos à présent.

Oui, se reposer, elle n'allait pas dire non. Elle sentait déjà qu'elle allait sombrer dans un nouveau sommeil, enfin, c'était sans compter sur une Blanche, qui allait suivre les instructions de Roman à la lettre.
Alors que Fanette lui proposait de l'aider pour la mettre en tenue de nuit, elle lui dit qu'elle se débrouillerait avec Leonie, mais pour l'heure, il était temps d'avaler au moins trois cuillerées de bouillon qui lui brûla les entrailles.
Seayrath venait de prendre sa main dans la sienne. Sa voix grave, venait de lui faire parcourir des picotements désagréables dans le corps.


Je vais passer la nuit ici, voir s'il n'y a pas de rechute ou je ne sais quoi... Je ferai ce qu'il faut, vous pouvez retourner à vos occupations, et désolé pour tout cela...

Comment ça, il allait passer la nuit ici ? Où ça ici, d'ailleurs ? Chez elle ? À part une odeur un peu étrange du pot d'onguent de Fanette, elle sentait des odeurs assez familière. Donc, oui, elle pouvait, sans vraiment se tromper, savoir qu'elle était chez elle.
Elle ouvrit lourdement ses paupières, pour voir Roman et Fanette qui s'en allaient. Enfin, elle ne vit que le bout de jupon de sa filleule sortir de la pièce, alors que la voix de Sea, se faisant plus douce, lui parlant ...


Tout se passera bien, reposez-vous...

Sa main se fit un peu plus pressente sur la sienne et elle poussa un petit soupir d'abdication ... Elle avait encore du mal à remettre l'entièreté de la situation.
Elle se souvenait de sa journée passée avec Fanette et de la soirée qui était agréable, jusqu'à l'arrivée de l'Angevin. Ils étaient partis tous les deux dans une autre taverne et après, elle se voyait courir comme une folle et après plus rien ... Son esprit occultait des choses qu'elle refusait de revivre, mais il serait bien assez tôt de se prendre la réalité de son geste en pleine figure ...

Blanche posa le bouillon sur une table et se tournant vers Sea qui visiblement ne voulait pas la quitter, lui dit qu'il devrait manger, lui aussi, le bouillon qu'elle lui montra d'un coup de menton, et tant qu'il était chaud. Blanche était un peu brut de décoffrage, mais c'était une femme très gentille. Elle lui dit aussi, qu'il lui faudrait quitter la pièce, le temps qu'elle changeât sa maîtresse et lui enlever ses vêtements. Après, s'il voulait, il pourrait soit revenir, soit aller dormir dans une autre chambre. Blanche n'imposait rien, elle ne connaissait pas Seayrath, mais elle savait qu'il ne fallait pas déloger un homme, qui ne voulait pas bouger.
Le barbu pouvait, se reposer ou non, mais dans cette maisonnée, il n'était et ne serait pas seul à veiller sur la brune.

Elle tenta de serrer les doigts de cet ours alcoolique, en essayant de croiser son regard, de ses yeux à peine ouvert. Elle eut une pensée pour Méli et cela lui serra la gorge et dans un dernier murmure prononça ...


Merci Seayrath ...

Pourquoi le remerciait-elle au juste ? Elle ne savait pas vraiment, mais il était là, près d'elle, alors c'était la seule chose qu'elle pouvait faire ...
Elle aimerait tant que Mélissandre revienne ...
Elle luttait encore contre un sommeil qu'elle voulait retarder un peu, mais il lui était difficile de résister ...

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 18:01

Seayrath a écrit:Fanette et Roman avaient quitté la pièce dans laquelle Amarante s'efforçait de se remettre de ses émotions. Lui était toujours assis près lit à tenir la main de cette dernière. Blanche fit son apparition, bouillon déposé sur la sombre table en ajoutant un léger coup de menton lui désignant la permission de sustenter lui aussi.

Merci Seayrath ..

Il déposa la main d'Amy sur le matelas pour quitter la pièce, sans le moindre mot. Pourquoi voudrait-elle le remercier ? Certes, il avait parcouru un long chemin pour la retrouver en la pistant via les traces de sang laissées derrière elle, mais il était la raison de cette profonde entaille. Laissant finalement l'opportunité à Blanche de changer la maîtresse de maison, il retournait alors dehors afin de prendre un bol d'air frais revigorant, sans prêter attention à la porte esquintée de multiples coups de talons.

Quelques minutes passèrent, puis le chemin inverse fit parcouru afin de rejoindre la semi-consciente estropié alitée à son malheur. Sans un bruit, il reprit sa place auprès d'elle, lui laissant la liberté de sa main pour perdre son regard sur l’éteinte nuit qui ne semblait pas finir. Le bouillon restera là où il était, lui n'y toucherai pas du moins. L'appétit l'avait quitté après la descente vertigineuse de l'immonde Chouchen, et puis les circonstances ne s'y prêtaient pas.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 18:02

Amarante. a écrit:
    ... Se résigner et enfin tourner la page ...



La brune avait finalement cédé à Morphée. La nuit avait, plus ou moins, été agitée, réveillées plusieurs fois par la douleur dans sa main qui remontait dans son avant-bras. La fièvre, l'avait pour le moment épargné. La pièce avait été rangée et nettoyée. Il ne traînait plus de linges imprégné de sang. Sa robe avait été enlevée pour laisser la place à une simple chainse de nuit. Même les draps souillées, avaient été enlevés et replacés par d'autres. Ses cheveux d'un noir profond étaient défaits et encadraient, son visage blafard, mais propre, et qui en donnait un contraste encore plus saisissant à la lumière du jour, qui lui réchauffait un peu le visage.

La brune venait juste d'ouvrir les yeux et avec elle, le souvenir entier et plein, de ce qu'il s'était passé la veille. Seayrath était toujours là et elle se demandait bien pourquoi ? Pourquoi était-il resté ? Pourquoi avait-il pris la peine de la veiller ? Il n'avait rien à faire là ...
Doucement, elle pressa un peu ses doigts valides, dans la grande main, pour lui signifier qu'elle était réveillée ...
Elle humecta ses lèvres, avec sa langue tout aussi sèche et lui demanda un peu d'eau à boire ...


Seayrath ? S'il vous plaît ... Un peu d'eau ...

Quand elle eut pris sa gorgée, elle lâcha un " merci ". Elle le regarda un long moment sans rien dire. Ses yeux n'exprimaient rien. On pouvait simplement y lire du vide, ou même les couleurs de ses iris avaient perdu leurs éclats. Elle se souvenait de tout et elle se sentait honteuse d'avoir même voulu se donner la mort. Son âme avait été sauvée in extremis et elle aurait une chose de plus à confesser

Pourquoi, êtes-vous resté ici, Seayrath ?
Vous ... Ne devriez pas être ici ... Vous me détestez, alors ne vous ... Donnez pas cette peine.
Rentrez dans votre auberge ... Vous reposer.


Elle cherchait ses mots et sa voix était rocailleuse. Elle ne voulait pas être cinglante dans ses paroles et entrer en conflit avec lui, elle n'en avait pas la force, mais elle voulait, qu'il comprenne que ce n'était pas la peine qu'il en fasse de trop. Et puis, il était préférable qu'il ne soit plus là, quand Kieran arriverait avec Salomon. Elle connaissait assez le jeune homme pour savoir, que quand il verrait son état, il chercherait à retrouver la cause de ce geste. Kieran lui était entièrement dévoué, et cela, depuis son plus jeune âge ...

Cependant, avant qu'il ne parte, elle avait une faveur à lui demander ...


J'ai ... Une faveur à vous demander cependant ... Faites ... Faites prévenir ma cousine et dites lui que j'aimerais la voir ... S'il vous plaît ... Peu importe ... Le temps que cela prendra ...
Ce sera la seule chose ... Que je vous demanderais ... Merci.


Elle n'ajouta plus rien. Il n'était pas la peine que ça aille plus loin. Chacun devait continuer sa route, et cela, sans se préoccuper de l'autre ... C'était le mieux à faire et elle le libérait ainsi de toutes responsabilités ...

Et puis, elle devait récupérer assez de force pour pouvoir supporter un voyage jusqu'au Duché voisin pour le mariage de Gourvan ... Elle ne voulait pas se soustraire à ça. Il irait à Moulin, pour être le témoin de cette union, comme il lui avait demandé ...
Déjà, ses paupières se faisaient lourdes, elle n'allait pas rester consciente bien longtemps, avant de retomber dans un sommeil tout relatif ...

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Amarante. le Jeu 25 Oct - 18:04

Seayrath a écrit:Le soleil avait fini par rallumer la nuit, ce dernier s'élevait dans les cieux offrant un apaisement tout relatif à l'Angevin qui n'avait pas fermer l’œil depuis des heures, trop occupé à veiller sur elle. Ses yeux étaient terriblement lourds, son visage le tiraillait et son corps répondait à retardement. Un vif sursaut à l'entente de ces paroles, qui fit battre son cœur un peu plus rapidement comme une sorte de réveil traumatisant :

Seayrath ? S'il vous plaît ... Un peu d'eau ...

Son dos le faisait souffrir, mais dans un ultime souffle il parvint à se relever, accédant à la demande la brune alité.

merci

Il vint alors s’agenouiller en face d'elle, lui faisant parvenir une esquisse de sourire soulagé à la vue de son teint qui semblait peu à peu, reprendre vie, bien qu'étant toujours terriblement blafard.

Pourquoi, êtes-vous resté ici, Seayrath ?
Vous ... Ne devriez pas être ici ... Vous me détestez, alors ne vous ... Donnez pas cette peine.
Rentrez dans votre auberge ... Vous reposer.


Elle voulait le questionner, peut-être simplement faire la discussion, oui bien lui montrer qu'elle n'avait plus besoin de lui pour la journée. Il n'en savait rien mais lui aussi avant besoin de parler, rien qu'un peu. Il s'était terré dans un immuable silence, fixant les cieux et leurs évolutions tout au long de la nuit.

Je... Je voulais être sûr que tout allait bien, je ne sais pas. Je sais que vous avez de la compagnie ici, et que vous êtes entre de bonnes mains, mais vous voyez, c'était une sorte de...

Il pencha légèrement la tête pour se gratter la nuque, comme cherchant ses mots, inconfortablement

Enfin, vous voyez.

Il n'allait pas se défendre sur les accusations dont il venait d'être la "victime". Non, il ne la détestait pas, il avait juste été trop faible pour ne pas s'en prendre à elle et supporter encore plus de choses sur son dos déjà tristement affaibli par les récents événements. Mais allait-elle le comprendre ? Pas vraiment, il l'avait brûlé de reproches et de tranchantes formulations pendant un long moment, par pur égoïsme. Même si la nuit était passé, tout ceci était encore bien trop frais.

Bien, je vais retourner à mon auberge... Savez-vous que j'ai décroché un poste chez Fanouille ? Enfin, Fanette, vous savez ? Je suis le protecteur des lieux lorsque Zilofus fait son apparition, et je me dois de le brutaliser s'il vient à être incommodant. Bon, ce n'est pas le job de rêve et je n'ai rien d'un homme de main, sinon la longue barbe impressionnante, mais personne ne frappe avec sa barbe, alors...

A nouveau, un prémices de sourire avait cueilli son visage tiraillé.

Enfin bon, je suis donc logé dans les chambres à l'étage, et j'ai l'avantage de quelques coupes gratuites. Je ne pouvais pas refuser, si ?

Il se relevait, doucement dans une énième grimace traduisant la force qui lui était soustraite pour simplement se remettre droit sur ses jambes. Il se dirigeait vers la sortie de la pièce, puis finalement :

J'ai ... Une faveur à vous demander cependant ... Faites ... Faites prévenir ma cousine et dites lui que j'aimerais la voir ... S'il vous plaît ... Peu importe ... Le temps que cela prendra ...
Ce sera la seule chose ... Que je vous demanderais ... Merci.


Il remontait ses manches lentement, le regard rivé sur ces dernières tout en répondant :

Je... Je vais lui écrire, Amy. Je ne sais où elle est, ni avec qui, ou même ce qu'elle fait, alors... Je ne promets rien. Mais je lui dirai Amy, je lui dirai.

Et ce fut fait. Une lettre avait été envoyée, à contre-cœur. Après tout cela, il allait devoir affronter le courroux de son joyaux perdu au large. Là non plus, cela ne sera pas une partie de plaisir, et les conséquences allaient voir le jour. Du moins, c'est ce qu'il pensait, puisqu'en réalité, rien ne c'était passé comme il l'avait imaginé. Mais croire que l'on peut anticiper Mélissandre, c'est croire que l'on peut toucher le ciel en tendant un bâton. Toujours tentant, mais jamais avéré.

Faites parvenir vos gens à l'auberge de Fanette en cas de besoin, elles me trouveront là bas et je viendrai aussi vite que mes jambes me le permettront. Prenez soin de vous, Amy...

Les talons étaient tournés, les lieux avaient été quittés.

_________________
avatar
Amarante.
Propriétaire du lieu

Messages : 2138
Date d'inscription : 24/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://couleurbroceliande.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] On peut aussi ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum